C'est mercredi que le conseiller administratif vert Alain Vaissade devait présenter son projet de nouveau Musée d'ethnographie à la place Sturm. Après une discussion qualifiée de «nourrie» par un participant, le Conseil administratif a fait savoir qu'il «restait unanime pour soutenir un nouveau musée d'ethnographie à la place Sturm» mais demandait «aux services de continuer à travailler pour présenter […] un projet plus en adéquation avec la situation financière».

Le maire Pierre Muller, conseiller administratif libéral en charge des finances, a indiqué «que le nouveau projet devra respecter le montant inscrit au plan financier quadriennal, qui est de 70 millions». Il est difficile de dire avec précision le montant exact de la réduction demandée, car le coût du projet a varié au fil du temps et ses diverses présentations, selon qu'elles incluent ou non les aménagements extérieurs et un collecteur voisin, étaient peu éclairantes sur le coût réel. Mais l'effort demandé devrait être d'au moins 10 millions.

Sur un plan plus politique, on rappellera que le conseiller administratif Christian Ferrazino (Alliance de gauche) s'était élevé contre le projet, jugé dispendieux. On relèvera donc qu'Alain Vaissade a perdu la partie et que son habile collègue n'aura guère eu besoin d'un peu plus de six semaines – mais est-ce là vraiment une surprise? – pour affirmer son leadership sur la majorité de gauche du nouveau Conseil administratif. Les deux élus n'ont pas souhaité faire de déclarations et leur collègue du Parti du travail André Hediger s'est limité à dire qu'il ne «souhaitait pas entrer dans la polémique».

C'est en principe en septembre prochain que le Conseil administratif devrait rediscuter du projet, sur la base d'une proposition ayant l'agrément des services d'Alain Vaissade (en charge des musées) et de Christian Ferrazino (en charge des constructions).