Des images qui montrent le vide, l’absence et, en miroir, la folie humaine. Des cadres sans peinture, des escabeaux inertes. L’exposition* d’une douzaine de photos qui a débuté mardi 7 février à la Maison de l’histoire de l’Université de Genève (Uni Dufour) peut paraître étrange. Elle montre des galeries vides du Musée national des arts Bohdan et Varvara Khanenko de Kiev. Les images ont été prises par sa directrice, Yuliya Vaganova, avec un téléphone portable, pour illustrer la vacuité des lieux, lors d’une vidéoconférence organisée dans le cadre du réseau Ukraine Art Aid Center – dont la vocation est de venir en aide aux Ukrainiens pour protéger leurs collections muséales et leurs sites historiques.