«Les petites mains de la santé en ont assez d’être dans l’ombre»: un cortège d’ASSC en grève s’est rendu mercredi devant différentes institutions de la santé, dont les HUG, pour un coup de projecteur sur leurs conditions de travail. Ni infirmier·ères, ni aides-soignant·es, ni aides-ménager·ères, les assistant·es en soins et santé communautaire, en grande majorité des femmes, assurent les soins quotidiens, de l’hygiène corporelle à l’alimentation, mais procurent également des gestes médico-techniques, comme l’administration de médicaments, d’injections et la pose de pansements.