De fortes chutes de neige à Zurich ont entraîné la paralysie temporaire des lignes de bus et trams de la ville et de ses alentours. C'est ce qu'a annoncé le service des transports publics zurichois (VBZ) dans une déclaration tôt vendredi.

En ville, les lignes de tram et de bus ne fonctionnent pas à l'heure actuelle, a indiqué la centrale de VBZ à l'agence Keystone-ATS. Des branchages sont encore emmêlés aux câbles électriques et on trouve des véhicules en panne sur de nombreux itinéraires.

Prendre le taxi ou le train

VBZ a ajouté ne pas pouvoir faire de pronostic sur la reprise du trafic des trams et bus pour le moment. Les personnes qui doivent quitter leur domicile doivent passer aux trains régionaux ou taxis.

Jeudi soir déjà, en raison des fortes chutes de neige, les transports publics zurichois étaient en partie suspendus. Il n'y a pas eu d'amélioration à cause des conditions météorologiques et des amas de branches tombées de toutes parts.

En plaine, il a neigé localement jusqu'à plus de 30 centimètres. Dans les vallées alpines de l'est de la Suisse, la couche atteint plus de 50 centimètres. Dans les Alpes, il est tombé entre un et deux mètre de neige à de nombreux endroits.

De nombreuses interruptions sur les routes et chemins de fer on été enregistrées depuis jeudi après-midi. Et la situation ne devrait pas s'améliorer. Météosuisse a annoncé des cumuls de neige fraîche en montagne de 70 à 110 centimètres d'ici vendredi soir. 

Danger d'avalanche élevé

En Argovie, une soixantaine de routes sont fermées dans les régions de Baden, Brugg, Lenzburg et Zurzach. La petite commune d'Ammerswil, près de Lenzburg, est coupée du monde. Dans le canton de Schaffhouse, des dizaines d'arbres sont tombés sur des routes, des voitures garées et des lignes électriques. Personne n'a été blessé.

Des avalanches sont descendues à certains endroits, notamment entre Brienz et Interlaken, dans l'Oberland bernois. La Rega a survolé la zone, au bord du lac de Brienz, afin de détecter d'éventuelles victimes. Personne n'a été emporté.

Des coulées ont également enseveli des routes et des lignes ferroviaires dans les cantons d'Uri et des Grisons. A Seedorf (UR), une avalanche a recouvert la route cantonale de quatre mètres de neige. Là non plus, personne n'a été blessé et aucun dégât signalé.

Le danger d'avalanche reste en outre élevé dans les Alpes, atteignant le degré 4 (sur 5). Le versant nord est particulièrement concerné – à l'exception des Préalpes –. l'ensemble du Valais, de grandes parties des Grisons et le nord du Tessin. Ailleurs dans les Alpes et dans le Jura, le danger est de degré 3, a indiqué jeudi l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF).