L'homme d'affaires genevois Nessim Gaon est décédé mardi à l'âge de 100 ans, selon un avis mortuaire publié jeudi. Ce financier, qui avait fait fortune dans l'import-export et l'immobilier, avait fondé en 1980 l'ex-hôtel cinq étoiles, le Noga Hilton.

Originaire du Soudan, Nessim Gaon s'était installé à Genève dans les années 1950. Très influent dans la communauté juive, Nessim Gaon avait créé en 1972 avec son épouse la synagogue Séfarade Hekhal Haness dans le quartier de Malagnou. Il a aussi été vice-président du Congrès juif mondial.

Un litige avec la Russie

La société Noga de Nessim Gaon a longtemps été en litige avec la Fédération de Russie. En cause, un contrat de troc «pétrole contre nourriture» portant sur 1,5 milliard de dollars signé en 1991. Chaque partie s'accusait mutuellement d'avoir rompu unilatéralement cet accord. Nessim Gaon a tenté à maintes reprises de faire saisir ou bloquer des biens russes.

Suite à ces démêlés avec la justice, l'empire financier de ce tenace homme d'affaires s'est fragilisé. Dès 1994, la société Noga a fait l'objet de requêtes de faillite. Le célèbre palace cinq étoiles qu'il avait fondé en 1980 a finalement été vendu aux enchères en 2001. Depuis, Nessim Gaon s'était fait plus discret et n'apparaissait que très rarement dans les médias.

En 2016: En exigeant des excuses officielles, Nessim Gaon a dilapidé le crédit que lui avait rendu la justice