Le budget neuchâtelois replonge dans le rouge après trois ans d’équilibre. Dévoilé ce mercredi par le Conseil d’Etat, il présente un déficit de 9,5 millions de francs et des investissements nets de 117,8 millions, insuffisamment autofinancés. Sa validation par le Grand Conseil nécessitera donc une dérogation au frein à l’endettement, une première depuis 2019. «Dans le contexte actuel, le respect strict de ce mécanisme imposerait des coupes trop sévères et s’avérerait contre-productif pour le canton», fait valoir le ministre des Finances et de la Santé Laurent Kurth (PS). Sans dérogation, le compte de résultat devrait être amélioré de 20 millions de francs, et les investissements réduits de 28,5 millions.