Améliorer l’accueil extrascolaire, permettre aux parents de mieux concilier vie privée et professionnelle, renforcer l’attractivité résidentielle et faciliter le recrutement pour les entreprises: autant d’objectifs que veut atteindre le canton de Neuchâtel avec le projet «Ma journée à l’école» (MAÉ). Amorcé au printemps 2020 par le Conseil d’Etat, il est entré jeudi dans sa troisième phase visant à développer quatre projets pilotes dans les communes de Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Val-de-Ruz et La Grande Béroche, pour des mises en œuvre concrètes courant 2023.