L’Etat de Neuchâtel ne raccourcira pas le congé maternité de ses employées, et il débutera désormais obligatoirement le jour de l’accouchement. La majorité du Grand Conseil a suivi la gauche mardi, lors d’un débat finalement moins houleux qu’attendu. Elle avait proposé en novembre 2020 de modifier la loi qui fixe depuis 1981 à quatre mois (17,4 semaines) la durée de ce congé. Elle pouvait toutefois être réduite jusqu’à 24 jours en cas d’arrêt de travail prénatal, sauf en cas de complications graves ou de maladie reconnue et certifiée par le médecin cantonal. Toutes les employées n’étaient donc pas traitées de la même manière, ce que la gauche entendait corriger.