Lors de sa séance de mercredi, le conseil d'Etat a décidé de proposer au Grand Conseil d'exercer le droit de référendum cantonal contre les mesures d'allégements fiscaux qui viennent d'être adoptées par les Chambres. En conséquence, l'exécutif a demandé aux socialistes de retirer le projet de décret qu'ils avaient déposé concernant cet objet. Le Conseil d'Etat présentera un rapport avec argumentation au Grand Conseil, lequel sera discuté lors de la session des 30 septembre et 1er octobre.

Conseillère d'Etat en charge des Finances, Sylvie Perrinjaquet n'était pas joignable hier soir. Selon un communiqué, les incidences financières du train de mesures fiscales pour le canton de Neuchâtel s'élèveraient «à 13 millions pour le volet familial». Concernant l'imposition de la propriété du logement, le changement de système «occasionnera dès 2008 une perte de l'ordre de 20 millions». Un montant auquel il convient d'ajouter «les pertes qui seront enregistrées par les communes».