Histoire

A Neuchâtel, Tilo Frey remplace Louis Agassiz

L'espace Louis Agassiz, promoteur de thèses raciste au XIXe siècle, a été officiellement renommé Tilo Frey, première femme de couleur et Neuchâteloise au Conseil national la ville de Neuchâtel

L’Espace Louis-Agassiz à Neuchâtel, qui se situe à la Faculté des lettres de l’Université, a été débaptisé et s’appelle dorénavant Tilo Frey. La Ville de Neuchâtel a voulu honorer la mémoire d’une des premières femmes élues au Parlement fédéral en 1971. 

La décision du Conseil communal de Neuchâtel, annoncée en septembre 2018, de débaptiser l’Espace Louis-Agassiz avait suscité la polémique. «On peut dire que cela n’est pas passé inaperçu», a déclaré jeudi Thomas Facchinetti, président de la Ville, lors de l’inauguration devant une centaine de personnes dont de nombreuses d’origine africaine.

Lire à ce sujet: Neuchâtel rebaptise l’Espace Louis-Agassiz

«Le Conseil communal ne s’érige pas en juge», a ajouté Thomas Facchinetti. «Nous ne voulons pas éliminer à tout prix la place de Louis Agassiz. Nous assumons les héritages de l’histoire, mais ce que nous savons du scientifique – qui a promu des thèses ségrégationnistes et racistes au XIXe siècle – fait que nous pouvons plus lui dédier un espace public.»

Lire aussi: La part d’ombre de Louis Agassiz

De nombreuses traces du glaciologue, cofondateur de l’Université de Neuchâtel et du Musée d’histoire naturelle du chef-lieu, sont toujours visibles en ville de Neuchâtel. Par souci de conserver une mémoire historique, la Ville a décidé de mentionner sous l’une des deux plaques officielles de Tilo Frey «Anciennement Espace Louis-Agassiz», indication assortie d’un QR code. Celui-ci renvoie à une notice du Dictionnaire historique de la Suisse qui présente Louis Agassiz.

Le glaciologue Louis Agassiz, né à Môtier (FR) en 1807, a émigré aux Etats-Unis, où il devient une sommité scientifique reconnue. Il y décède en 1873. «Un procès est en cours actuellement contre l’Université de Harvard par des descendants de l’esclave humilié par Louis Agassiz», a rappelé Brigitte Lembwadio, au nom des Afro-descendants.

Une des onze premières femmes élues au Parlement fédéral

«Le nom de Tilo Frey va figurer sur toutes les enveloppes et parcourir le monde», car l’Espace, qui lui est désormais dédié, est le siège de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université, a rappelé le recteur Kilian Stoffel.

Tilo Frey, née au Cameroun d’une mère peule et d’un père suisse, a fait partie des onze premières femmes élues au Parlement fédéral en 1971. «Elle est pourtant restée dans l’oubli», a expliqué Brigitte Lembwadio. Décédée en 2008, cette femme du Parti radical, devient à titre posthume, la 5e femme à se voir attribuer un nom de rue ou de place en ville de Neuchâtel et la première d’origine africaine.

La décision du Conseil communal de changer de nom l’Espace Louis-Agassiz avait suscité de vifs débats au Conseil général de Neuchâtel. Finalement, le législatif avait décidé de changer de procédure pour les changements de nom de rue ou de place. L’exécutif devra dorénavant consulter une commission ad hoc du Conseil général pour une telle modification.

Publicité