Vaud a ouvert la voie en 2018, Genève a suivi l’année suivante. Dans les deux cantons, les citoyens ont rejeté la création d’une assurance de base cantonale sur les soins dentaires, à respectivement 57% et 55%. Neuchâtel se prononcera à son tour le 25 septembre prochain sur une initiative lancée en 2015 par la gauche et deux associations. Il pourrait ainsi devenir le premier canton à adopter cette mesure dont l’objectif est de garantir la santé bucco-dentaire de l’ensemble de la population, indépendamment de ses moyens.