Souvenez-vous. Elections fédérales du 20 octobre 2019: les Verts raflent tout dans le canton de Neuchâtel. Céline Vara prend le siège historique des socialistes au Conseil des Etats, Fabien Fivaz s’empare de celui de l’UDC au Conseil national. Un raz-de-marée. Les chiffres impressionnent. A Neuchâtel, Corcelles-Cormondrèche, Peseux et Valangin – les quatre communes qui formeront la capitale cantonale et la troisième plus grande ville de Suisse romande (45 000 habitants) dès le 1er janvier –, les écologistes obtiennent 37% des voix avec leurs alliés de la gauche radicale, le POP et SolidaritéS.

Un an plus tard, ce 25 octobre, c’est l’heure de renouveler les autorités communales. Deuxième vague verte à l’horizon en ville de Neuchâtel? Pas si sûr. D’abord parce qu’un tremblement de terre politique a secoué la campagne le 16 septembre: l’affaire Gaillard, du nom de la seule conseillère communale verte actuellement en poste.