Alors que Micheline Calmy-Rey vient de rencontrer son homologue français Dominique de Villepin pour régler la question des frais encourus par la Suisse lors du sommet du G8, une autre conseillère fédérale, Ruth Metzler, reçoit ce matin à Genève le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, pour discuter des préparatifs du sommet. La coopération policière et l'attitude à adopter vis-à-vis des manifestations seront au cœur des entretiens. La conseillère fédérale a choisi d'emmener le ministre français en hélicoptère à Evian pour mieux lui exposer «les particularités géographiques de la Suisse dans le voisinage d'Evian et le défi que représente cet événement pour notre pays». Autrement dit, elle insistera sur le risque important de voir les manifestations organisées en France déborder en Suisse.

Vendredi, Micheline Calmy-Rey et Dominique de Villepin ont justement signé à Paris une déclaration posant le principe d'une participation financière française aux frais supportés par la Suisse en matière de sécurité notamment, sans encore fixer de montant précis. Mais Dominique de Villepin a assuré son intention de parvenir «dès que possible» à la conclusion d'un accord-cadre pour formaliser la coopération franco-suisse.