Sécurité

Nicoletta della Valle: «Une femme qui dirige la police, cela reste extraordinaire»

Du terrorisme au hooliganisme, en passant par la protection des ministres, Nicoletta della Valle supervise le combat contre la grande criminalité en Suisse. Rare femme dans un monde d’hommes, elle affronte également les préjugés

Depuis 2014, Nicoletta della Valle dirige la Police fédérale suisse – Fedpol pour les intimes – et ses 1'000 collaborateurs. Dans les bâtiments flambant neufs qui regroupent désormais le Ministère public de la Confédération (MPC) et Fedpol à Berne, elle s'exprime sur les multiples défis professionnels – djihadisme, affaire Lauber, hooliganisme – et personnels qu'elle doit affronter.

A ses débuts, en 2014:Nicoletta della Valle: «La lutte contre le djihadisme fait partie de mes priorités»