Cambriolages en baisse à Annemasse

Haute-Savoie Zone de sécurité prioritaire

La préfecture de Haute-Savoie a indiqué que le nombre de cambriolages avait connu une diminution durant le premier semestre 2014 à Annemasse. Entre le 1er janvier et le 31 août 2014, les vols et effractions commis dans les habitations ont diminué d’un peu plus de 14%, avec 228 faits enregistrés contre 266 sur le premier semestre 2013. En ce qui concerne les commerces et les entreprises, le recul est de 7%, pour 106 faits constatés depuis le début de l’année contre 114 sur ce même premier semestre 2013.

Ces chiffres à la baisse, dans une région qui attire une forte criminalité transfrontalière, s’expliquent selon les autorités par la mise en place en 2013 de deux zones de sécurité prioritaires (ZSP), la première dans le triangle Annemasse-Ambilly-Gaillard, la seconde autour de Bonneville et Cluses. Les ZSP permettent un déploiement rapide et ciblé de renforts en cas de nécessité, et fonctionnent sur le principe d’échanges d’informations et de renseignements entre police, justice et douanes. Par ailleurs, une brigade mixte franco-suisse basée à Annemasse est active depuis mars 2014. Elle a engrangé des succès en matière de lutte contre les trafics de drogues, les réseaux de prostitution, les cambrioleurs et la mendicité organisée.

Nouveaux renforts

A la demande du préfet, de nouveaux renforts sont arrivés en septembre aux ZSP. Quarante fonctionnaires basés à Montélimar ont été déployés à Annemasse, travaillant surtout de nuit en soutien à la police nationale et à la police aux frontières, tandis qu’un peloton de gendarmerie mobile (14 militaires) est arrivé à Bonneville. Le commissariat d’Annemasse a, d’autre part, ouvert de nouveaux axes de travail avec l’organisation de réunions de concertation auprès des commerçants et du public, afin de mieux les sensibiliser sur les comportements quotidiens à adopter pour mettre en échec les cambrioleurs, prenant modèle sur le savoir-faire suisse en la matière.