Élections fédérales 

Nombre de candidatures record pour les élections fédérales en Suisse romande

La Suisse romande n'a jamais réuni autant de candidats pour des élections fédérales. Ils sont 1021 dans les six cantons à briguer un siège au Conseil national le 20 octobre prochain, contre 888 il y a quatre ans (+15%). La progression est particulièrement nette chez les femmes

Quatre des six cantons romands affichent une hausse du nombre de candidats à la Chambre du peuple, seuls Genève et Neuchâtel enregistrant des baisses. Le canton du bout du lac, qui dispose pourtant d'un siège supplémentaire (12 au lieu de 11), aura le choix entre 176 candidats, contre 178 en 2015. A Neuchâtel, ils sont 47 prétendants, sept de moins par rapport aux précédentes élections.

Lire aussi: Vers un nombre record de candidats aux élections fédérales

Partout ailleurs en Suisse romande, des records de participation ont été battus. Dans le canton de Vaud, qui bénéfice également d'une place de plus au National (19 au lieu de 18), ils sont 374 à se lancer dans la course, soit 47 candidats supplémentaires.

Lire également notre éditorial du 12 août 2019: Les élections de la pléthore

L'engouement est aussi de mise en Valais (236 candidats, +63 par rapport à 2015), tout comme à Fribourg (154, +22) et dans le Jura (34, +10).

A noter que ces chiffres pourraient légèrement évoluer pour le Jura, Fribourg et Neuchâtel. Les deux premiers se donnent jusqu'à lundi prochain pour mettre au point et valider les listes déposées, tandis que Neuchâtel le fera le 9 septembre.

Lire encore notre récent éditorial du 20 août 2019: La pomme de discorde

Femmes plus nombreuses

Si les cantons romands alignent les records, cela s'explique principalement par l'intérêt grandissant des femmes pour les élections fédérales. La poussée est considérable, comme en Valais, où le nombre de candidates a doublé par rapport à 2015. Elles sont désormais 90 Valaisannes à vouloir défendre leurs idées sous la Coupole à Berne.

Les hausses sont aussi spectaculaires dans les autres cantons, comme à Fribourg (+56% de femmes sur les listes), Neuchâtel (+46%) et dans le Jura (+44%). Elles sont aussi plus nombreuses à briguer un siège en terres vaudoises (+27%) et genevoises (+15%).

Aucun canton romand n'atteint toutefois la parité en matière de prétendants pour le Conseil national. Genève est celui qui s'en approche le plus avec 43% de candidates sur les listes au National. Les autres affichent des proportions semblables: 40% pour Fribourg et Neuchâtel, 39% pour Vaud, 38% pour le Valais et le Jura.

Conseil des Etats

Pour le Conseil des Etats, les candidats sont aussi globalement plus nombreux à se lancer. Ils sont 15 en lice à Genève (+5), 9 à Fribourg (+3), 8 en Valais (+2) et autant dans le Jura (+2). Dans le canton de Vaud, la course aux deux fauteuils de sénateur a attiré 15 prétendants, tout comme en 2015. La stabilité est également de mise pour Neuchâtel avec 18 candidats.

Publicité