Les étrangers constituent toujours la majorité des suspects (50,9% des dénonciations, contre 51,1% en 2007). La part des suspects mineurs est restée stable à 19,5% (19,7% en 2007), indique jeudi l’Office fédéral de la police (fedpol) dans un communiqué.

Le recul du nombre d’infractions résulte surtout de la diminution du nombre de vols (-1,3%), délits qui constituent la majorité des dénonciations. Les cas d’extorsion et de chantage enregistrent une baisse de 37,7%, les homicides volontaires de 18,7%, les escroqueries de 8%, les lésions corporelles de 7,8%, les viols de 5,6% et les brigandages de 5%.

A l’inverse, les cas de blanchiment d’argent augmentent de 31,6%, les violences et menaces contre fonctionnaires de 23,2%, les séquestrations et enlèvements de 15,7%, les abus de confiance de 12,5%, les contraintes de 10,8% et les menaces de 5%.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont restées stables, selon fedpol. Les dénonciations pour commerce de drogues ont fortement augmenté (+14%), alors que celles pour consommation diminuent de 5%.

L’Office fédéral de la police se base sur les informations des polices cantonales et municipales pour établir sa Statistique policière de la criminalité. Il rappelle que les données saisies présentent de nombreuses lacunes et que les chiffres présentés doivent être perçus comme des indicateurs de tendances.

La manière d’élaborer cette statistique est en cours de révision. Des données plus détaillées et plus fiables seront publiées dès 2010, précise fedpol.