En cette période de vacances, de nombreux touristes voient leur voyage se terminer à l'aéroport faute de certificat covid en règle pour les pays de destination. En juin, 700 passagers, la plupart en transit, ont ainsi été bloqués à l'aéroport de Zurich.

En juillet, 5 à 10% des voyageurs long-courriers, dont beaucoup ne faisaient qu'une escale, n'ont pas pu prendre leur avion au départ de Zurich, a indiqué à Keystone-ATS une porte-parole de Swissport. La société d'assistance au sol a confirmé les chiffres publiés mercredi par le Blick.

Le «piège» du transit

Selon une porte-parole de Swissport interrogée par le Blick, le transit lors vols long-courriers peut représenter un «piège», étant donné que c'est le lieu de la dernière escale qui est pris en compte, et non le pays de provenance.

Lire aussi: Les nouveaux variants du covid pèsent sur le transport aérien

Pour les vols court-courriers, la proportion de personnes refusées aux aéroports de Genève, Bâle et Zurich se situait en juin et juillet entre 1 et 2% des voyageurs. De nombreux passagers à destination de la Grande-Bretagne ignoraient que «même les personnes vaccinées ont besoin d’un test covid négatif» pour accéder à l’île, signale encore la porte-parole de Swissport.

Informations parfois incomplètes

Swissport gère l’assistance au sol d’environ 80% des vols dans les trois aéroports helvétiques: elle ne dispose donc pas du total des voyageurs refusés, précise la porte-parole.

Dans la plupart des cas problématiques, les certificats covid ne sont pas disponibles, ont expiré ou ne sont pas en anglais. Autre cas de figure: les certificats ne contiennent pas toutes les informations requises, comme le nom complet et correspondant à celui qui figure sur la pièce d'identité.

Retrouvez nos principaux articles consacrés à la crise sanitaire