L'opposition à la prochaine hausse de la redevance poids lourds (RPLP) semble plus large que prévu. Au terme de la discrète consultation lancée par l'Office fédéral des transports (OFT) en février, dont ce journal avait révélé l'existence (LT du 21.02.2007), un tir groupé fait barrage contre l'adaptation prévue pour 2008.

S'il était prévisible que l'Astag, le Centre patronal et l'ACS rejettent l'augmentation moyenne de 11% envisagée, le refus de la Société suisse des entrepreneurs (SSE) et de l'Union suisse des paysans (USP) surprend davantage. Les milieux routiers disent non parce que la hausse atteindrait 20 à 22% pour la catégorie de camions les plus récents. Le SSE et l'USP y ajoutent leur refus parce que ces véhicules sont surtout utilisés en trafic intérieur et que la hausse renchérirait le coût des produits agricoles et de la construction en Suisse.

A l'inverse, le comité de l'Initiative des Alpes applaudit à la hausse, qui ferait passer la taxe de 2,44 à 2,7 centimes par tonne-kilomètre en moyenne.