L’affaire avait fait grand bruit ce printemps à Neuchâtel. Une enquête conjointe de Mediapart et ArcInfo mettait en cause un professeur d’histoire de l’université. Olivier Christin était soupçonné d’avoir utilisé des fonds de l’institution pour maintenir en vie le Centre européen des études républicaines (Cedre) à Paris, qu’il a dirigé entre 2016 et 2021. Proche de réseaux socialistes français, le Cedre avait été fondé sous François Hollande avant de se voir couper les vivres en 2017. Sa fermeture a été actée en avril dernier.