Le Temps interactif

A nos lecteurs, l’hyperlien qui nous unit

«Le Temps» lance ce mardi un projet participatif qui veut développer l’interactivité entre vous et nous. Explications

«C’est un vrai scandale, vous devez enquêter!» «Comment s’est passé cet entretien, avez-vous dû accepter des corrections de la part de la personne interviewée?» «Je n’ai pas pu assister au débat que vous avez organisé, comment savoir ce qui s’y est dit?» Tous les jours, la rédaction du Temps reçoit des lettres de ses lecteurs, des courriels majoritairement, mais aussi des lignes envoyées par courrier, parfois écrites à la main. Remontrances, propositions, demandes: vous nous faites confiance, et cette confiance nous oblige.

C’est pourquoi nous avons décidé de renforcer encore les liens qui nous unissent, en ouvrant cette nouvelle page «Hyperlien» que vous avez sous les yeux. A une époque où le journalisme est violemment pris à partie, de la Maison-Blanche aux ronds-points de France en passant par l’Italie ou la Hongrie, et alors que les médias sociaux sont devenus des caisses de résonance qui influencent et déforment le débat démocratique, nous voulons être plus transparents sur la fabrication de l’information au Temps; mais nous voulons aussi vous associer plus intimement au choix de nos sujets, et mieux vous tenir au courant de nos événements, devenus un temps de rencontre et d’échange privilégié avec vous.

Sur le même thème: Quoi de neuf dans le journalisme en 2019? Les lecteurs!

Restaurer la confiance

Démêler le vrai du faux, vérifier des chiffres, des photos: le fact checking est devenu une forme journalistique à part entière dans les années 2010, imposée par le développement des fake news et des manipulations sur les réseaux sociaux. La méfiance, la défiance se sont installées, parfois alimentées par des puissances étrangères.

Même si la Suisse est moins touchée que ses voisins, nous ne sommes pas à l’abri de tentatives de déstabilisation, et la transparence est essentielle pour que la confiance reste; c’est pourquoi nous vous proposerons de rentrer dans les coulisses de certains sujets – qui a décidé de cette interview, de ce reportage, de ce partenariat, quelles ont été les conditions de sa réalisation?

Les nombreuses questions que vous nous posez lors de nos séances de rédaction qui vous sont ouvertes dans notre rédaction de Lausanne le premier mardi de chaque mois montrent que cette fabrique de l’information vous intéresse.

Un projet participatif

Mais nous voulons aussi mieux travailler en vous sollicitant, et en vous écoutant. Nous allons continuer à vous consulter en lançant des appels à témoignages comme nous l’avons fait jusqu’ici sur les réseaux sociaux. Nous souhaitons aussi mieux répondre à vos attentes. Quels sujets souhaitez-vous lire? Y a-t-il des événements, des projets, des entreprises dont vous pensez qu’ils sont constructifs, importants et dont nous devrions parler? La forte mobilisation actuelle de jeunes en faveur de l’environnement montre que la scène politique suisse est vibrante, débordant là où on ne l’attendait pas. Votre participation est importante pour nous, ce journal est aussi le vôtre.

Notre agenda

Enfin, nous voulons mettre l’accent sur ce grand incubateur de projets qu’est devenu Le Temps ces dernières années, et qui va encore se développer. Débats organisés avec de prestigieux partenaires extérieurs comme en ce moment le Festival du film et forum international sur les droits humains ou le Grand Théâtre, spectacles et concerts dans notre salle de rédaction, mais aussi visites d’entreprises innovantes ou même séances de dégustation ou de vélo: la communauté du Temps réunit des passionnés, vous et nous.

Grâce à cette nouvelle page «Hyperlien», nous allons pouvoir mieux vous informer de nos opérations spéciales, avant et après. Nous vous y présenterons aussi nos vidéos, nos podcasts, nos grands formats. C’est aussi là que nous partagerons les nouvelles concernant notre titre – quand nos articles sont très lus et repris à l’étranger, quand nous remportons des prix.

Cette page est à vous. Empoignez-la!


Pour nous contacter: hyperlien@letemps.ch

Publicité