Faire annuler le résultat du scrutin sur le rattachement de Moutier au canton du Jura, plus d’une année après le vote, en raison d’une liste hospitalière tronquée: c’est l’objectif de onze habitants de la localité, pour l’heure toujours bernoise. Ils ont déposé un recours en ce sens auprès de la préfète du Jura bernois la semaine dernière, a révélé la RTS dans le 19h30 lundi soir.

Selon les recourants, les autorités prévôtoises auraient induit en erreur la population de Moutier en leur garantissant que l’hôpital conserverait toutes ses prérogatives. Or, selon la liste hospitalière jurassienne, mise en consultation en juillet, plusieurs missions seraient retirées à l'hôpital de Moutier, «ce qui briserait une promesse de campagne» faite en amont du vote du 28 mars 2021, rappelle la RTS.

Lire aussi: Le Jura entame le délicat transfert de Moutier

«Le canton du Jura n’a pas informé objectivement la population prévôtoise, qui n’a donc pas pu se forger une opinion en toute connaissance de cause», affirme ainsi Steve Léchot, l'un des recourants, interviewé par la chaîne. «Si on achète une voiture, qu’on nous dit qu’elle roule à 120 km/h, et que pour finir on voit qu’elle ne roule qu’à 80 km/h, on la ramène, non?», complète-t-il dans le Quotidien Jurassien, s’insurgeant contre «le manque d’objectivité du message tenu par le Jura».

«Un groupuscule archi-minoritaire»

«Il y a des personnes qui n’ont toujours pas digéré le résultat et qui, même si elles savent au fond d’elles que Moutier sera jurassienne, préfèrent que ce soit le plus tard possible et dans les pires conditions possibles», rétorque le conseiller communal Valentin Zuber dans le 19h30. Dans les colonnes du QJ, il déplore «qu’un groupuscule archi-minoritaire tienne ainsi Moutier en otage».

Contactée par le journal, la conseillère d’Etat jurassienne Nathalie Barthoulot «avoue sa surprise que l’on fasse recours au motif d’une liste hospitalière qui […] est encore provisoire» et sur laquelle «aucune décision formelle» n’a été prise.

Lire aussi: Le Jura renonce à un symbole constitutionnel

Le recours est désormais entre les mains de la préfète Stéphanie Niederhauser, celle-là même qui avait invalidé, en novembre 2018, le premier vote de Moutier sur son appartenance cantonale.

La RTS indique avoir contacté plusieurs juristes «proches du dossier», qui jugent très faible les chances d’aboutir de cette nouvelle action en justice, «mais aucun n’exclut complètement cette possibilité».