L'Université de Fribourg connaît le nom de son nouveau recteur. Lundi, le sénat de l'institution académique a élu le professeur Guido Vergauwen, actuellement vice-recteur. Il succédera à Urs Altermatt à compter du 15 mars 2007.

Père dominicain né en Flandre en 1944, Guido Vergauwen enseigne à la Faculté de théologie. En mai, il avait été plébiscité par l'assemblée plénière de l'Université, qui réunit les professeurs et collaborateurs scientifiques, ainsi que les représentants des étudiants, des services techniques et administratifs.

Ce choix avait du reste rendu perplexes certains observateurs, qui se demandaient s'il était vraiment judicieux de nommer recteur un théologien dominicain, après la polémique autour de la bénédiction du site universitaire de Pérolles 2. Interrogé par La Liberté, Guido Vergauwen avait répondu qu'il ne comptait «pas entrer au rectorat avec un encensoir». Et de rappeler que l'Université de Fribourg n'a plus été dirigée par un théologien depuis 35 ans.

Il semble que le petit monde académique fribourgeois ait été séduit avant tout par les capacités d'écoute et d'ouverture au dialogue du dominicain. Des qualités qui ne seront pas de trop pour apaiser certaines facultés - en particulier les sciences - qui se sentent actuellement brimées. Mais le défi le plus important du futur recteur reste la sauvegarde de la place de Fribourg dans le paysage universitaire suisse. Guido Vergauwen compte le relever, notamment en accroissant les collaborations avec les autres académies du pays.