Certes, Genevois et Lausannois refusent régulièrement toute tentative de rapprochement de leurs institutions. Mais était-ce aux yeux des CFF une raison suffisante pour ne plus indiquer, dans les nouveaux horaires de poche, les liaisons ferroviaires entre les deux capitales cantonales? En tout état de cause, des dizaines de milliers de pendulaires sont désorientés et scandalisés.

Les CFF l'avaient pourtant promis. Dès le 12 décembre, grâce à Rail 2000, il y aura 8% de trains en plus entre les villes suisses. La compagnie ferroviaire a même annoncé que, entre Genève et Lausanne, deux trains directs Intercity circuleronnt chaque heure dans les deux sens, contre un seul actuellement. Impatients de découvrir ces améliorations, les pendulaires se sont donc plongés dans les nouveaux horaires de poche distribués gratuitement dans les gares ou reçus par courrier. Mais, stupeur, parmi les destinations au départ de Genève ne figure même pas Lausanne. Idem dans le fascicule qui recense par ordre alphabétique les principales liaisons à partir de Lausanne. Après les horaires pour Fribourg sont indiqués ceux pour Gstaad. Mais point de Genève. «C'est scandaleux, s'emporte un pendulaire qui vit à Genève, ce livret décrit sur deux pages à quelles heures sont les trains en direction et en provenance d'Aarau, mais pas une ligne sur Lausanne.»

Les usagers des deux principales villes romandes ne sont pas les seuls à se plaindre des nouveaux horaires de poche, plus volumineux que le livret actuel, et qui ont été imprimés dans toute la Suisse à 10 millions d'exemplaires. Les Neuchâtelois déplorent aussi ce qu'ils appellent des «oublis impardonnables». Sur le fascicule des liaisons avec la capitale lacustre ne figurent ni les horaires des trains pour La Chaux-de-Fonds, ni ceux pour Le Locle, Bienne et Yverdon-les-Bains. En revanche, en consultant le livret, les voyageurs savent à quelle heure prendre la correspondance pour Sankt-Margrethen, à la frontière autrichienne!

Ces incohérences n'ont pas échappé au conseiller national vaudois Michel Béguelin, spécialiste des transports. Il s'est déjà plaint auprès de la direction des CFF: «Je trouve cela inadmissible. C'est se moquer de la clientèle.»

Certains usagers sont persuadés qu'il s'agit d'un mauvais coup «des décideurs zurichois des CFF qui ont une mauvaise connaissance de la géographie romande…»

Le porte-parole des CFF, Jean-Louis Scherz, assure qu'il n'en est rien: «C'est un choix délibéré. Nous avons décidé d'insérer les horaires des gares les plus proches dans le fascicule qui regroupe les horaires des lignes régionales. Nous pensions jouer la complémentarité.» Les CFF ont choisi d'indiquer les liaisons entre Lausanne et Genève uniquement dans le fascicule intitulé «Région Lémanique», où figure par exemple la ligne Gland-Gilly-Bursinel. Les liaisons qui concernent Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Le Locle, Bienne et Yverdon se trouvent dans le livret «Région Arc Jurassien». Selon ce concept, les usagers du rail devraient donc voyager avec deux horaires en poche. Alors qu'actuellement, le petit livret «horaire interville» suffit.

Même Pro-Bahn, une association regroupant des amoureux du train, critique ce changement: «Ce n'est pas pratique du tout de devoir consulter deux horaires au départ d'une même ville», déplore Silvio Tedaldi, son représentant dans l'Espace Mittelland.

Face à l'avalanche de reproches, les CFF reconnaissent leurs torts et promettent d'y remédier. «Nous allons imprimer une nouvelle édition au début de l'année prochaine, annonce Jean-Louis Scherz. Nous tiendrons compte des remarques et nous apporterons des modifications.»

En revanche, il n'est pas question d'imprimer un horaire Interville qui regroupe uniquement les Intercity. Car dans les 105 nouveaux fascicules des CFF, les correspondances sont indiquées. «Les usagers peuvent aussi consulter notre site Internet, dit le porte-parole des CFF. Ou obtenir, dans la minute, l'heure du prochain départ en envoyant pour 60 centimes un SMS au 222 pour Orange et Swisscom, au 999 pour Sunrise.»

D'ici au 12 décembre, d'autres réclamations d'usagers pourraient survenir. Les bénévoles de Pro-Bahn viennent de commencer à décortiquer les nouveaux horaires Rail 2000.