Aménagement 

Les nouveaux quartiers de Cointrin au cœur d’un bras de fer

Le plan d'aménagement soumis au référendum le 9 février prévoit la construction de 2300 logements et 800 emplois à horizon 2050 sur des parcelles actuellement en zones villas. Nécessité ou hérésie? 

C’est la prochaine échéance cruciale en matière d’aménagement à Genève. Soumise au référendum le 9 février prochain, la densification de Cointrin est au cœur d’un bras de fer entre partisans d’un développement urbain et défenseurs de l’environnement. Situées sur les communes de Meyrin et de Vernier, les parcelles actuellement en zones villas s’étendent sur 22,5 hectares de part et d’autre de l’avenue Louis-Casaï, à proximité de l’aéroport et de l’autoroute. L’Etat prévoit d’y bâtir 2300 logements d’ici à 2050. Quelque 800 emplois sont annoncés avec l’avènement de ces nouveaux quartiers, qui comptent parmi les points forts du Plan directeur cantonal aujourd’hui contesté.

Lire aussi: Les zones villas sont devenues la cible de la densification