C’est une annonce qui pourrait ramener un peu de calme sur le Haut-Plateau, où les tensions sont toujours latentes. Les Remontées mécaniques de Crans-Montana Aminona (CMA) ont présenté ce mardi leur nouveau directeur général. Ancien directeur des remontées mécaniques Télé-Thyon notamment, Maxime Cottet entrera en fonction le 15 juin, plus de deux ans après le départ de son prédécesseur Arthur Clivaz, en février 2017. L’intérim a été assuré par le président du conseil d’administration de la société, Philippe Magistretti, dont le caractère impulsif a souvent été pointé du doigt pour expliquer plusieurs épisodes de la crise qui touche la station valaisanne.

Double pas de retrait pour Philippe Magistretti

«Il était temps que le conseil d’administration se décide à engager un directeur compétent», insiste Nicolas Féraud, le président de la commune de Crans-Montana, soulagé par cette nomination. Le pas de retrait de Philippe Magistretti, qui sera double puisqu’il quitte également la direction de CMA Immobilier, la société qui gère notamment les parkings et les restaurants du domaine skiable, pourrait ouvrir la porte à une collaboration plus sereine entre la société de remontées mécaniques, majoritairement dans les mains du milliardaire tchèque Radovan Vitek, et les trois communes du Haut-Plateau – Crans-Montana, Icogne et Lens – actionnaires minoritaires de CMA.