Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L'arrivée d'eau dans une turbine de la centrale, 11 mais 2017.
© LAURENT GILLIERON

centrale

La nouvelle centrale de pompage-turbinage de Veytaux a été inaugurée

Alors que l’hydraulique est en crise, son mandataire a inauguré avec faste la nouvelle centrale de Veytaux. Six ans après la pose de la première pierre

Opérationnelle depuis début 2017, la nouvelle centrale de pompage-turbinage des Forces Motrices Hongrin-Léman SA (FMHL) a été inaugurée devant quelque 200 invités jeudi à Veytaux. Elle devrait produire environ un milliard de kilowattheures (kWh) de pointe par an.

Notre dossier de mai 2017: En crise, les barrages suisses s’infligent une cure d’austérité

Six ans après la pose de la première pierre, les deux nouveaux groupes de pompage-turbinage sont pleinement opérationnels. La puissance de l'aménagement a ainsi été doublée, indiquent les partenaires du projet dans un communiqué (Romande Energie, Alpiq, Groupe E et Lausanne).

Dans les détails, elle est passée de 240 MW à 420 MW (avec une réserve de 60 MW), ce qui place la centrale de pompage-turbinage des FMHL au deuxième rang en termes de puissance. L'investissement est de 331 millions de francs.

La nouvelle centrale des FMHL permet de répondre aux défis de l'approvisionnement électrique futur de notre pays et s'intègre parfaitement à la Stratégie énergétique 2050", a estimé Pierre-Alain Urech, président du Conseil d'administration des FMHL, cité dans le communiqué.

Notre éditorial: Le «grounding» des barrages, un fiasco suisse

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a