Gothard

Avec la nouvelle ligne ferroviaire, le Tessin va se rapprocher de la Suisse

La nouvelle ligne ferroviaire souterraine sera inaugurée le 1er juin. Les CFF et les Tessinois s'y préparent. Une exposition temporaire ouvre les festivités

Le tunnel ferroviaire du Gothard entrera dans l'histoire et le Guinness Book dans 68 jours. Il sera le plus long du monde. «Et aussi le plus profond du monde», a renchéri mercredi à Lucerne la conseillère fédérale Doris Leuthard. En certains endroits, il sera en effet surmonté de 2300 mètres de roches. Tous les milieux concernés se préparent à cette importante échéance: le constructeur Alptransit Gothard met les bouchées doubles pour être prêt à temps, les CFF s'apprêtent à reprendre ce double tunnel de 57 kilomètres des mains du constructeur, le canton du Tessin se réjouit de l'arrivée de cette nouvelle ligne ferroviaire alpine (NLFA) qui le rapprochera du reste de la Suisse.

Pour l'instant, c'est le Musée des transports de Lucerne qui occupe le devant de la scène. Il a en quelque sorte donné le coup d'envoi des festivités, en vernissant mercredi, à 70 jours de l'inauguration officielle, une exposition intitulée «NLFA - La porte vers le sud», visible jusqu'au 23 octobre. On y découvre un relief géant en granit, déjà été montré à Milan, ainsi qu'un plan en coupe des 57 kilomètres du tunnel.

Réalisé en collaboration avec Swisstopo, celui-ci est à l'échelle du millième, mesure 57 mètres de long et présente, d'un côté, le profil des roches qui jalonnent le tracé. Tous les types de granit, gneiss, paragneiss, quartz et dolomie sont exposés. Sur l'autre face, on peut voir le parcours kilomètre par kilomètre, avec indication des températures intérieures. Elles vont de 12 degrés aux embouchures jusqu'à 44 degrés aux kilomètres 15 et 33!

40 millions de plus-value

A l'extérieur, une portion grandeur nature du tunnel en béton, longue de quinze mètres et entièrement équipée, donne une idée de l'ampleur des travaux réalisés pour percer cet ouvrage. Pour cette exposition temporaire, le Musée a dû déplacer cinquante locomotives, dont un modèle Crocodile de 1920 pesant 126 tonnes!

Le 1er juin, Alptransit remettra l'ouvrage aux CFF, mais l'ouverture au trafic ne se fera qu'au changement d'horaire du 11 décembre. Entre ces deux dates, les CFF vont effectuer des batteries de tests en faisant circuler 5500 trains d'essais à 200 km/h, annonce Peter Jedelhauser, responsable du projet. Ces convois pourront accueillir des passagers dès le 2 août. Cela offrira une seconde chance à tous les malchanceux qui n'ont pu décrocher un billet pour les voyages inauguraux de juin.

C'est au Tessin, invité d'honneur de cette exposition, que les attentes sont les plus grandes. Les trajets entre Bâle ou Zurich et Lugano seront raccourcis de 30 minutes, et même de 60 dès 2020, lorsque les deux nouveaux tunnels du Monte Ceneri seront achevés. Le canton a commandé une étude sur les effets économiques de la nouvelle liaison. Il attend un accroissement de son chiffre d'affaires annuel de 40 millions et un effet positif sur le marché du travail de l'ordre de 700 à 1400 emplois. «La haute vitesse va nous amener une nouvelle pendularité. Cela améliorera aussi les relations internes au canton», précise au Temps le conseiller d'Etat Christian Vitta, en charge des finances et de l'économie.

Publicité