Une vision, six objectifs et une réorientation. C’est ainsi que le Conseil fédéral a résumé ce mercredi sa perspective du Rail 2050. Pour les grandes lignes, les projets sont en cours, mais il n’y a plus de nouvelle grande réalisation en vue, si ce n’est le doublement des voies dans le tunnel du Lötschberg sur toute sa longueur. La priorité est désormais mise dans le trafic de l’agglomération à sa capitale. «C’est une vision rétrograde et sans ambition, qui va à l’encontre de certaines décisions du parlement», s’irrite le sénateur vaudois Olivier Français.