C’est une légère embellie que Genève Aéroport est venu annoncer à la presse ce matin. Après l’effondrement du trafic observé pendant la pandémie, l’année 2021 a été marquée par les vagues successives de variants et les mesures sanitaires les accompagnant. Présentant son rapport annuel, l’établissement public autonome enregistre une perte de près de 90 millions de francs. Elle est toutefois inférieure à celle engendrée au début de la crise du covid, qui s’élevait à 130 millions de francs. N’ayant qu’un vol long-courrier vers l’est, à destination de Pékin, et suspendu en raison de la crise sanitaire, l’aéroport explique n’être que peu affecté par la guerre en Ukraine.