Doris Leuthard appelle à éviter une polarisation du débat sur la sécurité nucléaire. Comme le rapporte l’ATS, la conseillère fédérale s’est exprimée mardi matin lors de l’ouverture du forum de l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) consacré à la catastrophe de Fukushima.

Le Conseil fédéral et les Chambres fédérales ont pris des décisions claires, mais la discussion politique sur l’avenir de l’énergie nucléaire n’est pas encore terminée. Le débat sur la sécurité après Fukushima n’est pas clos, a encore déclaré la ministre.

Le forum de l’IFSN a pour but de discuter et débattre des mesures prises après la catastrophe de Fukushima. L’organisation de la sécurité pour le reste de la période d’exploitation des centrales est aussi un thème abordé pendant le forum.

En parallèle, le conseil des Ecoles polytechniques fédérales a donné un point de presse. Se félicitant que le Conseil fédéral ait proposé des fonds supplémentaires pour la recherche, le conseil estime que le financement de l’enseignement reste «un enjeu de taille». Selon le responsable de l’Energy Center de l’EPFL, Hans Björn Püttgen, la Suisse doit repenser tout son système énergétique afin «de remplacer ou d’économiser 40%» de sa production électrique.