Des compétences reconnues au niveau international, mais qui peinent encore à s’imposer en milieu scolaire. C’est le paradoxe des innovations suisses en matière d’éducation au numérique. Dernier exemple en date: le directeur du Centre Learn de l’EPFL, Francesco Mondada, reçoit ce lundi le Polytechnik-Preis, une prestigieuse récompense allemande, pour son projet autour du robot Thymio. Au même moment, dans les différents cantons romands, l’implantation du digital se révèle souvent laborieuse, comme si un maillon de la chaîne faisait défaut.