C’est sans grande surprise que le Conseil d’Etat a confirmé ce mercredi la prolongation de suspension d’Elise Buckle jusqu’au 31 décembre 2022. Pour rappel, la conseillère municipale de Nyon est soupçonnée d’avoir fait fuiter des informations confidentielles. L’élue écologiste fait l’objet d’une enquête pénale à la suite d’une plainte de la municipalité dont elle a fait recours. Le gouvernement justifie sa décision sur le fait que la procédure pour violation du secret de fonction ouverte à son encontre est toujours en cours et que les circonstances ayant présidé à la suspension n’ont pas sensiblement évolué depuis.