A quelques pas de l’Opéra de Zurich, de grands visages aux joues bariolées de mots dévisagent les occupants d’une terrasse. «NZZ am Bellevue», indique un écriteau. Ouvert début septembre, l’établissement est quelque peu particulier: il appartient à la Neue Zürcher Zeitung, la «vieille tante» (et ses éditions du week-end) dont les bureaux sont juste à côté. Inhabituel, le lieu n’est pas unique. C’est le deuxième café ouvert par le groupe, qui en possède déjà un à l’aéroport.