Le lac glaciaire des Faverges, situé au-dessus de La Lenk (BE), se vide depuis vendredi matin. Pour le moment, l’écoulement n’a pas provoqué d’inondations même si le débit de la Simme a augmenté. Les autorités avaient lancé à titre préventif un SMS pour un éventuel danger de crue.

Lire aussi: Le lac des Faverges, miroir du réchauffement climatique

Le système d’alarme avait signalé un abaissement d’environ un mètre du niveau du lac aux premières heures de la matinée vendredi, écrit la commune de La Lenk sur internet. L’eau s’écoule par un canal de drainage. Ce système doit permettre d’éviter une hausse subite et critique du niveau des rivières dans le Simmental.

Recommandations de prudence

Les autorités communales redoutaient des crues sur les cours d’eau dans la vallée. La population et les randonneurs ont été exhortés à respecter les recommandations de prudence. Même si le niveau de la Simme s’est élevé, la rivière n’a pas débordé, a indiqué en fin d’après-midi le président de commune René Müller.

Lire aussi notre revue de presse: Une portion de glacier du Mont-Blanc menace de s’effondrer sur les hauts de Courmayeur

Le lac des Faverges s’est formé en marge du glacier de la Plaine Morte il y a quelques années. Il se vide presque chaque été. Afin de contrôler l’écoulement, un canal a été creusé dans la glace. Celui-ci était toutefois bouché par les restes de neige de l’hiver. Des travaux de déblayage ont été réalisé ces dernières semaines.