Berne et l’âge légal pour voter

Berne ne sera pas le 2e canton à introduire le droit de vote à 16 ans. Les citoyens ont rejeté par 75% des voix une modification de la Constitution pour abaisser l’âge de la majorité politique. Le résultat du scrutin constitue un revers pour le gouvernement à majorité rose-verte et les partis de gauche qui s’étaient engagés en faveur de ce projet. Le taux de participation s’est élevé à 50%.

Genève et le CEVA

LesGenevois disent Oui à 62% selon des chiffres encore provisoires en début d’après-midi, au projet de RER transfrontalier.

Vaud et le nucléaire

Les Vaudois ont dit non dimanche par 64,35% des voix au prolongement illimité de l’exploitation de la centrale de Mühleberg (BE). Ce résultat «sans appel» n’a cependant par d’effet contraignant sur le Département fédéral de l’énergie (DETEC), seul compétent pour décider.

Par 122’465 non contre 67’858 oui, le peuple vaudois a suivi les recommandations du Grand Conseil et désavoué le Conseil d’Etat. Ce dernier préconisait d’accepter la prolongation illimitée de l’exploitation de la centrale. La participation s’est montée à 51,03%.

Obwald et les zones d’habitation pour les plus riches

Les Obwaldiens ont enterré dimanche le projet de zones d’habitation réservées aux riches propriétaires, qui avait suscité la polémique au printemps. En disant «non» à 62,34% à ce nouvel instrument visant à attirer des contribuables aisés, ils mettent un frein à la stratégie de leur gouvernement.

Les citoyens du canton ont donc largement suivi l’avis de la gauche. Opposés à cette modification de la loi sur les constructions, les Verts avaient déposé un référendum. Soutenus par le PS, ils voyaient dans les zones réservées aux habitants riches une inégalité de traitement inacceptable. Le conseiller fédéral socialiste Moritz Leuenberger en personne avait mis en garde face à un projet «contournant le droit, favorisant les gens aisés et la société à deux vitesses».

Le gouvernement obwaldien s’en était défendu. Selon lui, ces «zones à haute qualité d’habitation d’intérêt cantonal» étaient nécessaires pour attirer des «clients intéressants et pertinents au niveau stratégique». Et elles n’auraient pas favorisé les riches, à son avis. Concrètement, les nouveaux périmètres devaient s’intégrer dans le paysage et toucher une zone à bâtir existante pour recevoir le feu vert d’un législatif communal et du Grand Conseil. La loi modifiée sur les constructions contenait en outre des mesures non contestées contre la thésaurisation des terrains à bâtir. La participation au scrutin s’est située à 60,5%.

■ Valais et le tourisme

Les Valaisans ont dit Non au projet de modernisation de la loi sur le tourisme défendu par le Conseiller d’Etat Jean-Michel Cina.

Zoug et le trafic routier

La ville de Zoug et la commune voisine de Baar seront délestées du trafic de transit dès 2020 environ. Les citoyens du cantons ont accepté dimanche à une majorité de 58,97% un crédit de 201 millions de francs pour une route de contournement longue de 3 kilomètres.

Le projet adopté par les citoyens zougois permettra de relier des communes montagnardes aux autoroutes Zurich-Lucerne - inaugurée il y a deux semaines - et Zurich-Schwyz. Il comporte un tunnel de 370 mètres de long. La route sera ouverte en 2020 au plus tôt. La participation au scrutin s’est élevée à 61,83%.

■ Schwyz et les économies d‘énergie

Les Schwyzois se donnent les moyens de diminuer de moitié la consommation d’énergie des bâtiments. Ils ont adopté dimanche à 67,78% une loi promouvant notamment les centrales de récupération de chaleur. Le canton bénéficiera du même coup de subventions fédérales en la matière.

La nouvelle loi sur l’énergie exige en outre l’utilisation de la condensation pour les nouvelles installations de chauffage au mazout et au gaz. Avec un taux de participation de 48,4%, les citoyens ont ainsi suivi l’avis de leur gouvernement et de leur parlement.

Ils ont en revanche rejeté à 52,98% une initiative du PS plus ambitieuse. Cette dernière réclamait un soutien financier pour les propriétaires adaptant les anciens bâtiments aux normes actuelles. Le texte prévoyait aussi le remplacement de chauffages électriques non efficients et la promotion des énergies solaires et au bois.

Dans un troisième scrutin, les citoyens schwyzois ont fortement soutenu à 76,13% une modification de la loi sur les transports public. Le canton pourra désormais investir dans de nouvelles infrastructures des CFF sans co-financement de la Confédération.