Ce 28 mai 2020 devait être son grand jour. La prestation de serment du Pouvoir judiciaire, dont il est le premier représentant, à la cathédrale Saint-Pierre, en présence de tout le gotha politique et des corps constitués. Mais Olivier Jornot, procureur général genevois très attaché aux symboles et à l’apparat, devra se contenter d’une version réduite qui réponde aux exigences sanitaires du moment. Son discours, forcément ramassé, sera prononcé deux fois à l’intention des magistrats de carrière qui entreront par groupes successifs. L’occasion de délivrer un message tout en essayant d’éviter l’incident diplomatique.