L’ambiance de Nouvel An n’a pas toujours été festive dans la gare principale de Zurich. Le climat a été agressif et la police a dû continuellement intervenir en raison de bagarres. Onze personnes ont été arrêtées durant la nuit de samedi à dimanche.

De nombreuses personnes, principalement de jeunes hommes en provenance de pays africains ou du Proche-Orient, ont passé la nuit de la Saint-Sylvestre dans la gare de Zurich. Une consommation excessive d’alcool était à l’origine des rixes, selon les forces d’intervention. Des bagarres ont éclaté à la moindre occasion et souvent sans raison. Personne n’a été grièvement blessé, mais les policiers ont dû protéger à plusieurs reprises les secouristes à l’œuvre.

Onze hommes ont été arrêtés, provenant de Guinée, d’Irak, d’Italie, du Maroc, de Tunisie et de Suisse. Sept d’entre eux résident en Suisse, deux à l’étranger et deux n’ont pas de domicile fixe. Ils ont été dénoncés pour rixe, empêchement d’accomplir un acte officiel ou voies de fait.

Agressions contre la police

Dans la gare principale de Zurich, la responsabilité de la sécurité incombe à la police cantonale et non à la police municipale. Dans le reste du canton, la nuit de Nouvel An n’a pas donné lieu à des problèmes notables, selon la police cantonale.

Quant à la police municipale, elle a dû intervenir notamment à la suite de vols à la tire, d’incendies et de cas isolés de harcèlement sexuel et d’agression. Personne n’a été grièvement blessé, selon la police.

Peu après minuit, un groupe de supporters de foot avait créé le désordre en allumant des feux d’artifice. Les policiers ont été accueillis par des jets de bouteilles et des tirs de pétards mais ont pu maîtriser la situation. Une bagarre a par ailleurs éclaté au petit matin devant un local de fans de football. Il y a eu quatre blessés.