En avril dernier, la presse alémanique la déclarait mort-née, l’«Initiative Europe». Ce n’est pas le cas. Appuyé notamment par Les Vert·e·s et l’Union des étudiants de Suisse (UNES), le mouvement Opération Libero annonce ce week-end que son texte est désormais sous toit et qu’elle sera lancée prochainement. Elle inscrit l’intégration européenne dans la Constitution et demande au Conseil fédéral de régler les questions institutionnelles de manière à consolider la voie européenne.