Michael Reiterer, ambassadeur de l’UE en Suisse, semblait observer avec intérêt la scène se déroulant, tôt ce mardi matin, vis-à-vis de son bureau de la Bundesgasse à Berne.

Trois militants de Greenpeace, dont deux déguisés en orangs-outans, sont en effet montés à 7h du matin, harnachés, sur l’avant-toit en verre du Département fédéral des Finances de Hans-Rudolf Merz. Ils y ont accroché une banderole demandant au grand argentier, à quelques jours de l’ouverture de la Conférence de Copenhague sur le climat, de contribuer à hauteur de 1,7 milliard de francs par an pour le fonds international pour le climat. Plus tôt, les militants de Greepeace s’étaient rendus devant les bureaux de Doris Leuthard et Moritz Leuenberger.

Finalement, une voiture de pompier a cueilli les singes perchés sur l’avant-toit du DFF aux alentours de 9h. Les orangs-outans, conduits au poste de police, ont été libérés peu après. Mais d’autres de leurs congénères, suspendus à des arbres devant les différents bureaux des conseillers fédéraux, comptent bien y camper une bonne partie de la journée. Affaire à suivre.