Référendum

Orbe accepte le projet qui la rapproche du statut de ville

Les citoyens ont accepté de justesse (à 51,2 %) le projet controversé de quartier Gruvatiez Est. Les Verts soutenaient le référendum ainsi des citoyens indépendants. La cité devrait passer le cap des 10 000 habitants en 2030

C'est oui par 1192 contre 1135 (donc à 51,2 %), selon le communiqué de la municipalité d'Orbe. Le projet controversé de celle-ci lui permettra «de faire un premier pas vers le statut de véritable ville», selon les termes du quotidien 24 Heures.

Le PLR et le PS étaient en faveur du projet, à l'inverse des Verts et de citoyens indépendants. L'opposition s'appuyait sur un risque financier et une densité excessive, à leur goût. Pour le syndic, Claude Recordon, le futur quartier favorisera l'arrivée du RER et d'une maison de soins palliatifs et donnera un nouveau dynamisme à la région.

10 000 habitants en 2030

Le quartier comptera 1200 habitants, dans une localité actuellement d'environ 7000. Dans un communiqué, la Municipalité «remercie la population pour l’avoir suivie dans sa politique de croissance raisonnable visant à atteindre le cap des 10'000 habitants à l’horizon 2030.» Elle est d'avis que «le vote d’aujourd’hui confirme que cette vision jouit du soutien de la population qui a compris les avantages qu’elle allait en retirer.»

Sous réserve des deux recours déposés, le permis de construire pourra être validé l’an prochain et le chantier commencer en 2017. «Les premiers habitants du quartier devraient ainsi pouvoir venir s’installer dès 2020», selon la Municipalité. La réalisation du projet devrait prendre une dizaine d’années.

Un quartier bénéficiaire

La ville avait donné mandat à la société i Consulting d'évaluer les coûts et bénéfices (LT 29 novembre). Celle-ci avait montré qu'il en résulterait un «bénéfice de fonctionnement» de 650 000 habitants dès le début de la réalisation, soit près de 10 millions d'ici 2030.

L'évaluation résultait de l'estimation des coûts à la charge de la commune (accès routier, équipement en eau, création de six classes primaires et trois secondaires pour 200 élèves) et du revenu fiscal des nouveaux habitants.

Le plan de quartier résulte de la collaboration entre la municipalité et le promoteur Avni Orllati. Ce dernier promet d'investir 250 à 300 millions de francs à Orbe.

Publicité