L’UDC a perdu des suffrages dans son fief zurichois, mais reste le parti le plus fort du canton avec 25% des voix. Comment analyser ce résultat, en vue des élections fédérales? Les réponses d’Oscar Mazzoleni, politologue de l’Université de Lausanne, spécialiste de l’UDC.


Les enseignements des élections zurichois: