L’ambitieux projet Cargo Sous Terrain (CST) franchit une nouvelle étape. Le Conseil fédéral va préparer les bases légales qui lui permettront d’aller de l’avant. Au terme de la consultation lancée en 2019, le gouvernement constate qu’une nette majorité des milieux sondés se disent favorables à cette liaison ferroviaire souterraine réservée au transport de marchandises. La première étape consiste à aménager une voie ferrée de 70 kilomètres entre les grands centres de distribution du Plateau, autour de Härkingen (SO), et Zurich. Sur cet axe entièrement enterré circuleraient des wagons automatisés. Cette première réalisation est devisée à quelque 3 milliards de francs. A terme, le conseil d’administration de CST envisage d’ajouter des lignes en direction du bassin lémanique, de Bâle, Thoune et la Suisse centrale. L’investissement total s’élèverait à plus de 30 milliards. Mais c’est de la musique d’avenir.

Lire notre éditorial: Un projet moderne, un chemin encore long