L’UDC s’est retrouvée seule, ce matin au Conseil national, à s’opposer à la ratification de la Convention d’Oslo interdisant les armes à sous-munition, rapporte notre correspondant parlementaire Yves Petignat. Par 143 voix contre 37, le Conseil national a décidé d’entrer en matière sur ce projet visant à interdire l’utilisation, l’acquisition, le stockage ou le financement de ce type d’armes très meutrières et qui touchent surtout la population civile. La commission de politique de sécurité, dans son ancienne composition, proposait de ne pas entrer en matière pour ne pas réduire la capacité de frappe de l’artillerie. Elle a ainsi été largement désavouée par le nouveau parlement. Le Conseil des Etats avait déjà approuvé la ratification de cette convention à l’unanimité, en septembre. Une soixantaine d’Etats a déjà ratifié cette interdiction des munitions cargo. La Suisse avait acheté pour 652 millions de francs de ces munitions à une société israélienne dans les années 1990. Une proposition de renvoi, dans l’attente d’un rapport du Conseil fédéral sur l’avenir de l’artillerie, soutenue par le Parti libéral-radical, a été repoussée par 128 voix contre 56. Le Conseil national devra encore se prononcer ultérieurement sur les détails de la convention.