«Pas d’ouverture prolongée sur le dos du personnel!» Ce mardi à Genève, les syndicats ont lancé, avec le soutien de la gauche, leur campagne contre l’extension des horaires des magasins, soumise au vote le 28 novembre. La plus «grande attaque sur les conditions de travail du secteur de la vente depuis plus de 10 ans» à en croire les référendaires, bien décidés à barrer la route au projet de loi du Conseil d’Etat, accusé d’être «inféodé» au patronat.