Le Conseil fédéral et son ministre des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, avaient décidé de consulter le parlement. Ils ont respecté la procédure. Mercredi, le gouvernement a approuvé le message adressé aux Chambres fédérales relatif au Pacte mondial sur les migrations. Il y souligne en substance qu’il est dans l’intérêt de la Suisse d’adopter le pacte onusien que 152 Etats ont entériné à Marrakech en 2018. Les objectifs du document «coïncident avec les priorités de la politique migratoire de la Suisse» et le pacte n’entraînerait aucune nouvelle tâche et obligation financière.

Lire aussi: Le chemin miné de la Suisse vers Marrakech