La quatrième panne en cinq mois chez Swisscom a des suites politiques. La commission en charge des télécoms du Conseil national veut entendre la direction de l'entreprise de télécoms.

La commission des transports et des télécommunications a décidé mardi de convoquer à sa prochaine séance en juin la direction de Swisscom, a indiqué Jon Pult (PS/GR), vice-président de la commission interviewé mercredi matin par la radio SRF. «Nous attendons d'elle des explications et de la transparence sur la série de pannes ces derniers mois.»

Mardi soir à l'antenne de Forum sur la RTS, le conseiller national Frédéric Borloz (PLR/VD), membre de la commission, avait déjà indiqué la démarche des élus auprès de la société.

Mardi 26 mai: Le réseau Swisscom a encore été victime d'une panne

Swisscom parle de mise à jour

Diverses causes ont été évoquées pour expliquer les pannes du début de l'année: défaillance technique une fois, erreur humaine une autre. Pour celle de mardi, Swisscom a invoqué mercredi des travaux de mise à jour sur le système de téléphonie mobile.

D'ici la fin juin, il s'agit de savoir s'il y a un lien entre ces défaillances et s'il y a un problème structurel au sein de Swisscom, a déclaré Jon Pult.

Une confiance mise à mal

Pour le député, l'opérateur doit offrir un réseau stable et sûr pour garantir la sécurité mais aussi pour l'économie et la société. La commission attend de la direction générale une solution pour remédier à ces pannes à répétition sur le réseau. Il n'y a plus de temps à perdre, selon Jon Pult.

«Ces pannes ont sapé la confiance en Swisscom au cours des derniers mois», souligne le conseiller national. Il faut que cela fonctionne, ajoute-t-il. La Confédération détient 51% du géant bleu. Mardi, le réseau mobile et fixe a été perturbé pendant des heures. Les numéros d'urgence n'ont cependant pas été touchés cette fois.