Voulant apparaître comme exemplaire, la capitale olympique a décidé de s’auto-infliger la mesure la plus conséquente mais aussi la plus importante en termes d’économies d’énergie. En effet, le chauffage de tous les bâtiments de l’administration sera abaissé au seuil légal de 20,5 °C pour les bureaux et de 18 °C pour les ateliers, couloirs et salles de gymnastique. Cette baisse d’environ 2 à 3 degrés par rapport à la situation ordinaire était nécessaire selon Xavier Company. «C’est une mesure qui ne sera pas forcément agréable à vivre pour les collaborateurs mais qui est primordiale si l’on souhaite que la population nous suive. En voyant nos efforts, les gens vont se dire qu’eux aussi peuvent le faire.» Cette mesure ne concerne toutefois pas le parc immobilier de la ville.