«Blocher conduit l'UDC à sa perte et est en train de défaire ce qu'il a construit avec tant de succès, affirmait dimanche la SonntagsZeitung. Ce constat s'appuie sur la dernière livraison du baromètre politique publié régulièrement par l'hebdomadaire alémanique. Celui-ci montre une perte spectaculaire de l'UDC.

Après 26 ans de progression continue, le parti chute de 30,4% des intentions de vote en mars dernier à 23,3% aujourd'hui. Si cette tendance se confirmait, l'UDC pourrait perdre un quart de ses électeurs et retomber à son niveau de 1999.

Par contre, le score du nouveau parti bourgeois démocratique, à peine porté sur les fonts baptismaux, atteint déjà 3,8%, soit plus que les Verts libéraux (2,4). L'UDC ne perd pas seulement de la substance au profit de ses dissidents, mais également à celui des radicaux, des démocrates-chrétiens et des Verts libéraux.

S'agissant des personnalités, Eveline Widmer-Schlumpf vient toujours en deuxième position derrière Doris Leuthard. La cote de Christoph Blocher et celle de Toni Brunner, par contre, accusent une nette baisse.