La Libye «érige chaque jour de nouveaux obstacles afin de retarder le retour des deux Suisses retenus depuis plus d’un an», poursuit le communiqué. Or l’accord stipule que tous les problèmes actuels doivent être résolus.

Cela concerne également la libération des deux Suisses, selon le PLR, d’autant plus que le Premier ministre libyen a fourni des assurances écrites quant à une issue favorable. «Il s’agit à présent de garder le calme afin que le jeu simpliste auquel s’adonne le Libye tombe dans le vide», conclut le PLR.